Ensemble Pastoral de l'Etoile   
CONTACT
ACCES
BLOG
FORMATION
CONNAITRE
ACCUEIL
EN
FR
SENSLIGHT
Baptisés et envoyés

 


« La Croix, explique un communiqué, est l’instrument et le signe effectif de la communion entre Dieu et les hommes pour l’universalité de la mission : elle est lumineuse, colorée, signe de victoire et de résurrection. » 

Les mots « Baptisés et envoyés », qui accompagnent l’image, indiquent les « deux éléments caractéristiques de chaque chrétien : baptême et proclamation. 

Les couleurs de la croix sont les couleurs traditionnellement attribuées aux cinq continents: le rouge pour l’Amérique, le vert pour l’Afrique, le blanc pour l’Europe, le jaune pour l’Asie et le bleu pour l’Océanie. Mais ils ont une signification particulière. « Le rouge, lit-on dans le communiqué, rappelle le sang des martyrs du continent américain, semences d’une nouvelle vie dans la foi chrétienne. Le vert est la couleur de la vie et symbolise la croissance, la fertilité, la jeunesse et la vitalité. Le vert est aussi la couleur de l’espérance, l’une des trois vertus théologales. Le blanc est un symbole de joie, le début d’une nouvelle vie en Christ… Le jaune est une couleur de lumière … Le bleu est la couleur de l’eau de la vie qui nous désaltère et nous restaure sur le chemin de Dieu; c’est la couleur de notre ciel, un signe de la demeure de Dieu avec nous les hommes. »

Quelques citations du pape François sur baptisés et envoyés 

Le Baptême est, dans un certain sens, la carte d’identité du chrétien, son acte de naissance, et l’acte de naissance de l’Église. Le baptême nous illumine de l’intérieur à travers la lumière de Jésus. En vertu de ce don, le baptisé est appelé à devenir lui-même « lumière » (13 Nov 2013) 

Nous sommes tous des disciples missionnaires 
119. Dans tous les baptisés, du premier au dernier, agit la force sanctificatrice de l’Esprit qui incite à évangéliser. Le Peuple de Dieu est saint à cause de cette onction que le rend infaillible “in credendo”. Cela signifie que quand il croit il ne se trompe pas, même s’il ne trouve pas les paroles pour exprimer sa foi. (24 Nov 2013) 

En vertu du Baptême reçu, chaque membre du Peuple de Dieu est devenu disciple missionnaire (cf. Mt 28, 19). Chaque baptisé, quelle que soit sa fonction dans l’Église et le niveau d’instruction de sa foi, est un sujet actif de l’évangélisation, et il serait inadéquat de penser à un schéma d’évangélisation utilisé pour des acteurs qualifiés, où le reste du peuple fidèle serait seulement destiné à bénéficier de leurs actions. La nouvelle évangélisation doit impliquer que chaque baptisé soit protagoniste d’une façon nouvelle. Cette conviction se transforme en un appel adressé à chaque chrétien, pour que personne ne renonce à son engagement pour l’évangélisation, car s’il a vraiment fait l’expérience de l’amour de Dieu qui le sauve, il n’a pas besoin de beaucoup de temps de préparation pour aller l’annoncer, 

La mission reçue du Seigneur nous invite aussi à aller à la rencontre de ceux que nous côtoyons, même s’ils sont différents, par leur culture, leur confession religieuse ou leur croyance. Si nous croyons à la libre et généreuse action de l’Esprit, nous pouvons apprendre bien des choses les uns des autres et travailler ensemble pour un meilleur service de la société, et pour contribuer avec détermination à la paix. (1er Déc 2014) 

De fait, par notre baptême, nous sommes tous appelés à être des évangélisateurs et à témoigner de la Bonne Nouvelle de Jésus où que nous soyons (Mt 28, 19-20). 
Nous sommes appelés à aller plus loin, à être une communauté qui évangélise, même si cela signifie simplement ouvrir la porte de notre maison et sortir pour rencontrer nos voisins. (20 Mars 2015) nous sommes aussi invités à ne pas rester fermés sur nous-mêmes, en gardant notre foi dans un entrepôt souterrain dans lequel nous nous retirons dans les moments difficiles.
Nous sommes au contraire appelés à partager la joie de nous reconnaître choisis et sauvés par la miséricorde de Dieu, à être témoins que la foi est capable de donner une nouvelle direction à nos pas, qu’elle nous rend libres et forts pour être disponibles et prêts pour la mission. ( 4 Août 2015) 

Après le baptême, nous ne vivons plus comme des individus isolés, mais nous sommes devenus des hommes et des femmes de communion, appelés à être des agents de communion dans le monde. (18 Mars 2016) 

 En vertu du baptême, chaque chrétien est un ‘‘christophe’’, c’est-à-dire ‘‘quelqu’un qui porte le Christ’’ à ses frères (27 Nov 2016) 
 Un serviteur humble et doux. Voilà le style de Jésus, et également le style missionnaire des disciples du Christ : annoncer l’Évangile avec douceur et fermeté, sans crier, sans gronder personne, mais avec douceur et fermeté, sans arrogance ni imposition. La véritable mission n’est jamais du prosélytisme, mais une attraction à l’égard du Christ. Mais comment? Comment se fait cette attraction au Christ? Par notre témoignage, à partir de la forte union avec Lui dans la prière, dans l’adoration et dans la charité concrète, qui est service de Jésus présent dans le plus petit de nos frères. En imitant Jésus, pasteur bon et miséricordieux, et animés par sa grâce, nous sommes appelés à faire de notre vie un témoignage joyeux qui éclaire le chemin, qui apporte espérance et amour. (8 Janv. 2017) 

 Je désire vous dire quelque chose qui vient du coeur sur la mission, sur l’évangélisation, qui est la priorité de l’Église aujourd’hui. Car la mission, c’est donner une voix à l’amour fidèle de Dieu, c’est annoncer que le Seigneur nous aime et qu’il ne se lassera jamais de moi, de toi, de nous et de ce monde, dont nous, nous lassons peut-être. La mission, c’est donner ce que nous avons reçu. La mission c’est accomplir le mandat de Jésus que nous avons entendu et sur lequel je voudrais m’arrêter avec vous: «Allez donc! De toutes les nations faites des disciples» (Mt 28, 19). (5 mai 2018) «Allez» est le verbe de la mission et il nous dit encore une chose: qui se conjugue au pluriel. Le Seigneur ne dit pas: «Vas-y, ensuite toi, puis toi...», mais «allez», ensemble! Être pleinement missionnaire ce n’est pas aller seul, mais cheminer ensemble. Cheminer ensemble est un art à apprendre toujours, chaque jour (5 mai 2018) 

 Si, dans le Baptême, c’est l’Esprit Saint qui nous plonge en Christ, dans la Confirmation, c’est le Christ qui nous remplit de son Esprit : il fait de nous ses témoins, en nous consacrant et en nous rendant participants de sa vie et de sa mission. Le témoignage chrétien consiste à faire tout ce que l’Esprit du Christ nous demande, en nous donnant la force de l’accomplir. (23 mai 2018).





Copyright © 2019 - Tout droits réservés - Ensemble pastoral de l'Etoile
Rédacteur en chef Père Bernadin